Passerelles

Les différentes voies possibles

Préambule

 

Cet onglet a été créé dans le but de mettre à disposition et de regrouper un maximum de documents et d’informations pour donner un aperçu aussi large que possible concernant l’orientation et la réorientation. Cependant, ce recueil n’a pas vocation à être exhaustif, se contenter de ces informations ne saurait donc être suffisant.

C’est pourquoi nous recommandons vivement aux étudiants en PACES, PASS, ou L.AS, d’aller s’informer auprès du SCUIO-IP (Service Commun Universitaire d’Information, d’Orientation et d’Insertion Professionnelle) qui est l’interlocuteur officiel et privilégié des étudiants en terme d’orientation et de réorientation. Des professionnels y sont à votre écoute pour toute question. Nous les remercions par ailleurs pour le soutien qu’ils nous ont fourni et continuent de nous fournir, notamment pour les documents qu’ils nous mettent gracieusement à disposition.

Pour les lycéens, il est conseillé de se rapprocher du (de la) conseiller(e) d’orientation - psychologue de son lycée. Nous sommes aussi présents aux Journées Portes Ouvertes de l’Université, aux salons Infosup et Studyrama, sur les chaînes d’inscription à l’Université et lors des visites dans les lycées pour répondre à vos questions sur ce sujet.

 

Nous restons à votre disposition à l’adresse mail orientation@tutoweb.org ou par Facebook à Tat Ori-Réori. Vous pouvez également poster un sujet sur le forum Tutoweb dans la rubrique Orientation-Réorientation et les sous-rubriques correspondantes, ou envoyer un message privé à @Lénouillette (responsable OREO 2020-2021 : Orientation-Réorientation) ou à @Melisopaïne (responsable EvOREO 2020-2021 : Événements d’Orientation-Réorientation).

Nous avons regroupé ici une liste non exhaustive de différentes passerelles accessibles depuis la PACES en mettant en avant les deadlines, les contacts et les modalités d’inscription de chacune d’entre elle. Nous avons également pu recueillir quelques témoignages d’étudiants issus de ces passerelles.

Les dates inscrites sont celles de l’an dernier, elles sont donc à titre indicatif en attendant leur mise à jour progressive dès que nous aurons celles de 2020-2021. 

Tu peux avoir accès au S2 des formations à : 

  • l’Université Toulouse III Paul Sabatier pour les domaines Sciences et Ingénierie, formations en Sciences du Sport, à des filières technologiques (DUT…)
  • l’Université Toulouse I Capitole pour les domaines Droit, Économie, Gestion
  • l’Université Toulouse II Jean-Jaurès pour les domaines Arts, Lettres, Langues, Sciences Humaines et Sociales.

 

→ Pour les modalités et les dates d’inscription tourne-toi vers les services de scolarité de ces établissements et vers le SCUIO-IP.

 

 

Mention Sciences de la Terre

  • Parcours Sciences de la Terre et environnement

Mention Sciences de la Vie

  • Parcours 2B2M (Biochimie, Biologie moléculaire et microbiologie)
  • Parcours BCP (Biologie Cellulaire Physiologie)
  • Parcours BOPE (Biologie des organismes, des populations et des écosystèmes) 

 

  • Si moyenne à l’année ≥ 10/20, accès de droit : L’autorisation d’inscription est à retirer auprès du Bureau des Admissions de la Faculté des Sciences et d’Ingénierie (FSI), Bât 3PN. Adresse mail : fsi.admdf@univ-tlse3.fr. Téléphone : 05 61 55 60 10 ou 05 61 55 63 50.
  • Si moyenne à l’année < 10/20, accès sur dossier : Il faut contacter le Bureau des Admissions de la Faculté des Sciences et d’Ingénierie (FSI), Bât 3PN. Adresse mail : fsi.admdf@univ-tlse3.fr. Téléphone : 05 61 55 60 10 ou 05 61 55 63 50.

 

Accès sur dossier : Il doit être déposé au bureau des admissions à la scolarité dans les 7 jours ouvrables après les résultats du concours. Il est téléchargeable à partir du site web de l’université et doit comporter :

  • Lettre de motivation
  • Choix de réorientation du candidat
  • Relevés de notes des différentes parties des concours auxquels l’étudiant a participé
  • Copie des notes obtenues au baccalauréat

 

La passerelle Toulouse Tech est une année de transition de niveau L2 (inscription à l'Université Toulouse III-Paul Sabatier) dont la validation garantit une place dans l'une des écoles d'ingénieurs suivantes : ENAC, IMT Mines Albi, INSA Toulouse, ISIS Castres, INP-ENSAT, INP-ENSEEITH, INP-ENSIACET, INP-ENIT et UPSSITECH. Ces écoles proposent une large palette de spécialités et options : santé connectée, génie chimique, agro-industrie et environnement, sciences du numérique, mécanique, robotique, génie civil, génie biologique, génie industriel....

L'année compte environ 800 heures d'enseignements avec un focus sur les matières indispensables pour les études d'ingénierie peu abordées pendant la PACES : mathématiques, physique, mécanique, thermodynamique, informatique... mais aussi anglais, sport et surtout un module important d'accompagnement dans la réflexion sur le projet professionnel pour aider au mieux les étudiants à "faire le deuil" de leurs études de santé et à construire un nouveau plan (visite de toutes les écoles participant au dispositif, journées d'immersion en entreprise avec des ingénieurs en poste, projets en groupe sur les secteurs d'activités et les fonctions du métiers d'ingénieurs, séance avec coach pour mieux se connaître...).

 

Il existe également un groupe Facebook animé par les élèves et anciens élèves de la passerelle qui répondent aux questions des étudiants intéressés, et des capsules vidéos de témoignages. 

 

Les candidatures étaient ouvertes jusqu'au 15 juillet 2020 (avec possibilité de compléter le dossier après la date en raison des décalages des concours compte-tenu du contexte). Il suffisait d'envoyer un mail à l'adresse paces.tech@univ-toulouse.fr avec CV, lettre de motivation, les bulletins de terminale, les résultats du bac et les résultats de la PACES (il faut y avoir validé les 60 ECTS ou avoir obtenu 10/20 de moyenne générale).

 

La capacité d'accueil de la passerelle Toulouse Tech est d'une trentaine de places et elle est ouverte à tous les étudiants quel que soit le lieu de leurs études : ces derniers représentent environ 50% des effectifs. Nous avons ainsi accueilli depuis le lancement du dispositif en 2015 des étudiants de Bordeaux, Montpellier, Dijon, Tours, Paris, Marseille, Brest, Angers, Nantes, Lille, Nice, mais aussi des DOM-TOM).

 

 

L2 Droit

Il faut candidater via la plateforme e-candidat de l’Université Toulouse II Jean Jaurès (https://v2-ecandidatures-ut1.ut-capitole.fr/ecandidat-V2/#!accueilView). En 2019-2020, les dates d’ouverture étaient les suivantes : du 27/04/2020 au 26/05/2020.

Il fallait y déposer les relevés de notes de primant ou de doublant (la Faculté contactera par la suite pour obtenir les résultats du 2ème semestre). La moyenne générale doit être supérieure à 10/20.

 

Petits conseils d’étudiants de la passerelle :

  • Passerelle qui a 10 ans
  • 2 semaines de pré-rentrée à la fin août
  • Travail personnel exigeant (2 rédactions notées par semaine en L2)
  • Le programme de la L1 Droit n’est pas du tout nécessaire
  • Cours de méthodologie pendant le S1 qui servent beaucoup
  • Regroupe des étudiants de PACES et de CPGE
  • Entre 8 et 10 de moyenne ça peut passer
  • Une vingtaine de personnes par année de partout font la passerelle
  • Tous les dossiers passent en commission
  • Les gens de la passerelle sont soudés mais connaissent moins les autres étudiants (puisque les TD permettent de faire des rencontres)

 

Tu peux également contacter sur Facebook l’association de la passerelle : https://www.facebook.com/APTDroit  

 

 

Témoignages

 

 

Bonjour tout le monde !

Je m’appelle Jade Mauran et je suis actuellement en deuxième année de licence de Droit (bientôt en troisième !!) à l’Université du Capitole. J’étais auparavant en PACES tout comme vous ! Et j’ai effectué mes deux années de PACES à Rangueil (parce que oui j’ai insisté !).

Il est vrai que durant mon année de primante, je ne me suis pas du tout posé la question de la réorientation, je voulais absolument aller au bout de mes objectifs. Ma première année ne fut pas très encourageante au niveau des résultats mais j’ai tout de même voulu continuer, ce que je ne regrette pas du tout aujourd’hui. Au contraire, je suis très fière d’avoir essayé et de m'être accrochée durant ces années très difficiles tant moralement que physiquement.

Durant ma deuxième année, je sentais que je perdais pied et que je n’arrivais plus à suivre le rythme. Je me suis enfermée dans une spirale infernale à ne plus prendre le temps de manger pour pouvoir travailler (ça n’a pas duré longtemps, j’ai vite pété un câble !). Puis il est arrivé un moment où j’ai compris que si je n’y arrivais pas, ce n’était pas grave, et qu’il y avait plein de choses, de métiers très intéressants et qui me correspondaient peut-être encore plus ! Après le premier concours blanc j’ai commencé à relativiser et à réfléchir à d’autres possibilités si je n’obtenais pas ce que je souhaitais (bien évidemment, médecine), tout en restant objective et en pensant que je pouvais potentiellement être bien classée au premier quad. Les résultats tombent et là sans grande surprise je suis 204 avec 12 de moyenne. Étant lucide, je comprends bien que je n’arriverais pas à avoir médecine, je décide donc de commencer à me renseigner sur les différentes réorientations, tout en continuant à travailler !

En cherchant un peu, je tombe sur la passerelle entre la PACES et la deuxième année de licence de droit, et là tu te dis : du droit ?! L’opposé !!!! Et bien non pas du tout !!!!

À la fin de mon année de doublante et après les résultats finaux je m’empresse de téléphoner à fac de droit pour m’inscrire ! (petite précision il faut avoir 10 de moyenne au concours pour accéder à la passerelle).

Arrivée en droit, je me suis posée des milliers de questions, est-ce que j’ai bien fait ? Vais-je y arriver ? Il est vrai que lorsque tu n’obtiens pas le concours après avoir fourni beaucoup d’efforts, tu perds confiance en toi et tu doutes énormément de tes capacités.

Durant le premier semestre, tu vas te rendre compte qu’en droit il faut travailler régulièrement et ce n’est pas de tout repos (mais ce n’est pas le rythme et surtout pas la pression de la PACES !!). Au début c’est un peu compliqué de s’imprégner des notions et du vocabulaire juridique mais très vite de te rendras compte que tu as LARGEMENT le niveau et les capacités pour y arriver. Ton profil plutôt scientifique et ta capacité à travailler acquise en PACES seront pour toi des plus et des avantages en droit, où la réflexion est primordiale. Les matières enseignées sont vraiment intéressantes et instructives. La fac est géniale, bien située et très agréable.

Les résultats obtenus pour la majorité des élèves de la passerelle sont vraiment bons (avec des mentions bien et assez bien !), sachant que la deuxième année de droit est l’une des plus compliquées et qu’il y a environ 50% de réussite en L2. Le taux de réussite pour les élèves de la passerelle est quasiment de 100% ! Donc oui c’est un bon choix que de faire cette passerelle, alors surtout n’hésite pas, tu y arriveras !

 

Se réorienter ce n’est pas facile, ça entraîne une grande remise en question mais c’est souvent nécessaire avant de s’enfoncer dans un cursus qui ne nous correspond pas, donc n’aie pas peur !

 

Pour finir, la promotion 2016 de la passerelle a créé une association autour de cette réorientation, nous serons donc là (ceux ayant fait cette passerelle) dès l’année prochaine pour vous soutenir, vous aider et vous conseiller !

Si vous avez besoin de plus de renseignement, je vous donne rendez-vous sur la page facebook de l’association : L’association de la Passerelle PACES-CPGE/Droit.

 

Bonne continuation à tous ! ;)

 

Jade MAURAN, réorientée via la passerelle PACES/Droit

 

 

Je suis une élève issue de la passerelle PACES → droit ! 

Alors si tu veux devenir un futur passerellien, n'hésite pas, fonce ! Par où commencer... D'abord et surtout, c'est une opportunité dans notre vie quand on sort d'un concours très sélectif, qui ne représente pas la hauteur de notre travail, et qui fait de nous des numéros, des classements... La première chose que j'ai ressentie en arrivant en droit c'est la considération de notre personne comme un humain, ce que le TAT avait déjà pu faire pour nous afin de nous soutenir et que j'avais beaucoup apprécié étant en PACES.
Après, une des grandes questions de cette réorientation c'est "vais-je réussir en deuxième année de droit, matière que je n'ai jamais étudiée ni pratiquée", la réponse, avec du recul maintenant, c'est évidemment OUI. En fait, le droit c'est de la rigueur, du travail, de la méthode, tout ce qu'un esprit scientifique peut apporter, ce même esprit scientifique qui nous a fait aller en PACES pour certain. C'est simple si tu travailles, tu réussis, et la PACES nous a appris à travailler 12h par jour, et ça c'est rassurant ! Ensuite la passerelle en deuxième année droit est légitime, si elle existe c'est qu'elle fonctionne, à partir de là, je n'avais plus de craintes. Le droit et la médecine au final ont des points commun, dans les deux cas on effectue un diagnostic, l'un est juridique l'autre est médical  Au final mes résultats du premier semestre ont été cool, j'ai validé avec mention Bien, en bossant en continu, en approfondissant mes matières à TD (on en a deux obligatoires) et en travaillant mes matières à oral. Tout cela sans jamais m'épuiser et me refuser une sortie. Justement, j'en viens à l'une des choses les plus importantes je crois, c'est le fait de retrouver une vie épanouissante, je peux dire que je suis heureuse. On a pas mal d'heures de trous, en centre-ville, c'est juste parfait ! On peut se permettre de sortir, avoir des loisirs, et ce sans culpabiliser ! Aussi, les débouchés en droit sont énormes, et si tu t'intéresses à la matière, tu trouveras forcément le domaine qui te plaira.

 

Marie-Lou COUPAT, réorientée via la passerelle PACES/Droit

J’ai candidaté à la passerelle suite à mes deux années de PACES. Ce qui m’y a attiré, ce sont les écoles qu’elle permettait d’intégrer, des établissements dont la réputation n’est plus à faire, pour la plupart.

Ma réorientation n’était cependant pas motivée par un intérêt particulier pour les maths et la physique et j’ai, de ce fait, passé une année très ennuyeuse, cependant illuminée par les quelques cours d’informatique que nous avons eu. Pour ceux qui sont dans mon cas, et qui souhaitent intégrer une spécialité informatique ou biologie (c'est-à-dire impliquant moins de maths/physique), il faut vous préparer à une année qui demande quand même du travail, même si ce n’est pas aussi dense qu’en PACES. 

En ce qui concerne la cohésion au sein de la promo, notre passé « commun » a fait que, comme toutes les années, la promo 2020 de Toulouse Tech était soudée et y régnait une ambiance presque familiale. L’équipe enseignante est compétente et surtout, très à l’écoute : ils sont conscients de la difficulté de cette réorientation et sont là avant tout pour vous aider à être au meilleur niveau possible.

Après cette année, j’ai intégré l’Upssitech, en spécialité SRI (axée sur la robotique et les systèmes interactifs). L’Upssitech est une jeune école, en plein développement, et la robotique, un domaine d’avenir, je suis donc satisfaite de ma réorientation et en remercie de ce fait les responsables de filière.”

Yasmine ABEDOUR, réorientée via la passerelle Toulouse Tech

 

Je m’appelle Valentine et en 2018 après deux échecs en PACES j’avais l’impression que mon monde venait de s’écrouler. Élève plutôt brillante au lycée je n’avais presque jamais échoué, pourtant ce concours avait eu raison de moi. C’est un peu par hasard que je me suis réorientée vers la passerelle Toulouse Tech faisant le lien entre les reçus-collés de médecine et les écoles d’ingénieurs de Midi-Pyrénées. Je ne savais pas vraiment ce qu’était un ingénieur mais je sentais que c’était quelque chose d’assez ouvert et que je pourrais façonner mon parcours pour qu’il me ressemble vraiment. Me voilà donc en route pour une année de remise à niveau en « sciences de l’ingénieur », comprenez des maths et de la physique principalement. Ce programme ne me faisait vraiment pas envie pourtant il fallait en passer par là. Durant cette année j’ai eu le temps de reconstruire un projet professionnel entourée par une équipe d’enseignants foncièrement bienveillants. J’ai choisi de rester dans le domaine de la biologie en intégrant l’INSA Toulouse en spécialité génie biochimique directement en 3ème année. J’ai également la chance depuis septembre 2020 de réaliser un double-diplôme avec TSM (Toulouse School of Management) qui me permettra, si tout va bien, d’obtenir aussi un master en Business Development en plus de mon titre d’ingénieur. Bref aujourd’hui je suis à nouveau épanouie dans mes études et dans ma vie étudiante notamment grâce à une vie associative riche dans les écoles d’ingénieurs. Je vais pouvoir travailler dans de nombreux domaines du vivant (santé, agronomie, développement durable…) en occupant des postes d’encadrement pour lesquels les relations humaines sont primordiales. Et à ceux qui se poseraient la question : non mon échec passé ne m’a pas fermé des portes bien au contraire ! La vie post-PACES est bien plus riche et enthousiasmante que vous le pensez !!

Valentine MAGNES, réorientée via la passerelle Toulouse Tech