Jump to content

SimonR

Membres
  • Content count

    34
  • Joined

  • Last visited

About SimonR

  • Rank
    Tuteur

Informations de Profil

  • Sexe
    Homme

Cursus Universitaire

  • Faculté
    Purpan
  • Année
    2ème Année Médecine
  • Tentative
    Primant

Recent Profile Visitors

97 profile views
  1. SimonR

    ANSWERED Purpan 2017

    Salut ! 1/ Le principe de la cryocoupe est de permettre d'accéder aux protéines cytosoliques. Donc en cryocoupe, les Ac ont accès aux antigènes intracellulaires. 2/ Courbe de déplacement à l'équilibre et isotherme de Langmuir, ça revient à peu près à la même chose au final. Ici, on étudie la liaison d'une molécule avec en ordonnée les molécules liées sur les molécules libres en abscisses donc c'est bien une courbe de déplacement à l'équilibre et pas une représentation de Scatchard qui aurait un aspect plus linéaire.
  2. SimonR

    ANSWERED 2017 - QCM6

    Salut, Je suis d'accord avec ton raisonnement. Le graphique montre que le Kd de CP55,940 est bien inférieur à 1 nM (environ 0,3 nM je dirais mais peu importe). Je t'avoue que je ne sais pas pourquoi on parle d'IC50 dans la correction ^^' ça n'a rien à voir ici. Ou on est 2 à avoir mal compris x).
  3. Hey, Il faut que tu connaissent les éléments proagrégant (ADP , thromboxane) et les éléments antiagrégant (prostacycline, NO, CD39) ainsi que les récepteurs sur lesquels ils agissent et à quel protéine G ils sont reliés pour déterminer s'ils induisent une augmentation ou une diminution de l'AMPc. En soit, à partir du contrôle, tu peux retrouver toutes ces informations sans les avoir apprises mais il est préférable d'en avoir déjà une idée ou au mieux, de les savoir pour ne pas se tromper. Par contre, connaître la voie de la PLA2 et de la COX est indispensable puisqu'elle n'est pas décrite dans l'énoncé ni déterminable à partir des données expérimentales : PLA2 COX COX Phospholipides membranaires --------------------------> Acide arachidonique -----------------------------> PGG2 --------------------------------> PGH2 --------------------------------> Prostacycline + Thromboxane PS : la voie de la PLA2 et de la COX que j'ai écrite est plus claire dans le cours donc je t'encourage à y jeter un coup d'oeil pour que ce soit plus simple à comprendre ^^'.
  4. SimonR

    ANSWERED poly entrainement savagner

    Bonjour, En effet, les fines bandes suggèrent qu'il persiste de la FH dans la cellule même si elle est nettement moins exprimée (mais pas complètement inhibée). En soit, tu n'as pas tord, cela pourrait être aussi un artefact mais il ne faut pas le voir comme ça car sinon, on pourrait remettre en question tous les résultats d'expérience de recherche puisque tous sont susceptibles de présenter des artefacts.
  5. SimonR

    ANSWERED Purpan 2016 qcm 5

    Le poids moléculaire donné dans l'énoncé est celui de la hK2 recombinante pas celle de la PSA. Je démentis pas ce que tu dis : la recherche, c'est souvent une question d'interprétation donc ton interprétation peut être tout aussi vraie que la mienne. Cependant, en général, en SDS-PAGE, lorsqu'on étudie une protéine et une seule et qu'on trouve 2 bandes ou plus, on en déduit que la protéine contient de chaînes reliées entre elles par des liaisons non covalentes, liaisons qui sont donc rompues en conditions non dénaturantes. Désolé de ne pas avoir pu t'aider davantage :/ si tu as d'autres questions, n'hésite pas et bon courage pour la suite !
  6. SimonR

    ANSWERED QCM Pr. DUCOMMUN

    Salut ! 8D : Si le BrdU n'est pas incorporé dans les cellules, c'est en effet dû au fait que ces cellules n'entrent pas en phase S. Par conséquent, toute molécule ou situation qui arrête le cycle cellulaire (hormis arrêt en phase S) empêchera l'incorporation de BrdU. Dans le cas où le Palbociclib provoquerait l'arrêt de la cellule en mitose, la cellule n'entrera jamais en phase S durant toute l'action du Palbociclib. Il ne faut pas nécessairement que la cellule soit arrêtée en phase G1, il suffit qu'elle soit arrêtée dans n'importe quelle phase sauf phase S bien sur. Pour faire simple : arrêt (peu importe quelle phase sauf phase S) --> pas de phase S --> pas d'incorporation de BrdU 11 : Le tableau montre la phosphorylation du substrat S (soit l'activité kinase) en fonction des anticorps utilisés pour l'immunoprécipitation. L'énoncé nous dit que le but de l'expérience est de caractériser l'activité de CDC28 (je t'encourage à voir le QCM précédent qui met toutes les informations dans le contexte) d'où A faux : on ne s'intéresse pas à CDK1 mais à l'activité de CDC28. En fait, cette expérience nous montre que CDC28 est l'homologue chez les levures de CDK1 chez l'homme (bonus (parce que je suis comme ça moi ) : C faux car c'est CDK1 son homologue et pas CDK6). De ce fait, vu qu'ils sont homologues, l'anticorps contre CDK1 qu'on utilise permet aussi d'immunoprécipiter CDC28 (c'est une sorte de réaction croisée on va dire) c'est pour cela qu'on observe une activité kinase avec l'anticorps contre CDK1. Par conséquent, la B est fausse puisque l'anticorps contre CDK1 permet d'observer l'activité kinase de CDC28 car il immunoprécipite CDC28. J'espère que j'ai été clair et que j'ai pu t'aider et n'hésite pas à me poser d'autres questions sinon .
  7. SimonR

    ANSWERED Annale 2015 QCM 1

    Salut ! D : On est en condition dénaturante (PAGE SDS) donc l'AC ne peut pas reconnaître un épitope conformationnel mais forcément un épitope séquentiel (puisqu'il y a un marquage). Donc FAUX. E : Un épitope séquentiel certes, mais présent sur la PrPc ET PrPsc car il marque les 2. Donc FAUX. Voilà, j'espère que j'ai pu t'aider
  8. SimonR

    ANSWERED Purpan 2016 qcm 5

    Ca n'a pas d'importance. En ELISA, AC5 reconnait la forme libre de PSA, c'est suffisant pour qu'on s'en serve pour mesurer la PSA libre. De plus, l'immunotransfert en PAGE SDS est une méthode dénaturante, donc il n'y a pas forcément une forme entière et une forme clivée mais plutôt 2 chaînes différentes qui constituent la PSA et qui sont séparées en condition dénaturante car si tu compares AC2 qui ne reconnait que la partie de 33 kDa et AC1 qui reconnait les 2 parties, AC2 marque autant la PSA libre que AC1 (même un peu plus mais ce n'est pas significatif à mon avis) en ELISA. Par conséquent, on a pas besoin d'avoir un AC qui marque les 2 chaînes, qui plus est l'item précise que la concentration sera déterminée en ELISA sandwich c'est-à-dire dans les mêmes conditions (non dénaturantes) qu'en ELISA.
  9. SimonR

    ANSWERED cour

    Salut ! Désolé de répondre aussi tardivement car je demandais à d'autres tuteurs s'ils avaient le cours en question à te passer. Hélas, eux comme moi ont directement pris des notes sur le poly donc on ne peut pas te le fournir. Je voulais juste t'informer que je continue de me renseigner jusqu'à trouver quelqu'un qui puisse t'aider. En attendant, je ne peux que te conseiller de regarder la fiche de cours de recherche que tu peux trouver au niveau de la librairie du TAT .
  10. SimonR

    ANSWERED Purpan 2016 qcm 5

    Salut ! Je comprends ton problème ^^. L'AC5 reconnait en effet un épitope conformationnel comme le montre l'immunotransfert en SDS PAGE où il y a une absence de marquage. L'ELISA est une méthode non dénaturante donc il y a une reconnaissance des AC5 pour les épitopes conformationnels. D'après les différentes expériences d'ELISA, AC5 reconnait la forme libre mais pas la forme liée et cela n'est pas dû à une quelconque dénaturation puisqu'on est en situation non dénaturante (contrairement en SDS PAGE). De ce fait, on peut en conclure que l'AC5 est spécifique de la forme libre et peut donc être utiliser pour doser spécifiquement PSA libre. J'espère que j'ai pu répondre à ton problème sinon n'hésite pas à me poser davantage de questions .
  11. SimonR

    ANSWERED annale purpan 2016 qcm7

    Hey ! B : Pour les cellules non traitées au TNF alpha, LR max est environ égale à 0,3 nM dans un récipient contenant 10^6 cellules. Il y a donc 0,3 nM (0,3 nm/L) dans 0,1 ml de solution, on cherche à avoir ce résultat en fmol. 0,1 mL = 1.10^-4 L donc on a 0,3.10^-4 nmol = 0,3.10^-13 mol = 30 fmol dans cette solution. Au final, la liaison maximale du FMLP est de 30 fmol/10^6 cellules. C : Pour le récepteur ayant la plus forte affinité (et en prenant le cas des cellules non traitées), on LR max = 0,1 nM et LR max/Kd = 0,3 (valeurs approximatives). LR max/Kd = 0,3 <=> Kd = LR max/0,3 = 0,1/0,3 = 1/3 nM et pas 3 nM. Voilà, j'espère que j'ai pu t'aider sinon n'hésite pas à me poser d'autres questions .
  12. SimonR

    ANSWERED ANNALES 2013 QCM12

    Salut ! Si la molécule 1 se lie sur la tyrosine phosphorylée qui est impliquée dans le recrutement de la PLC gamma, on observerait : - Figure 1A : l'EGF est présent et est bien phosphorylée mais la PLC gamma est incapable de s'y lier d'où l'absence de marquage en IP à l'EGFR et en WB de PLC gamma puisque la PLC gamma n'a pas pu précipiter avec le récepteur. - Figure 1B : la PLC gamma ne peut se lier et ne peut être activée par conséquent en IP à la PLC gamma, l'EGFR n'est pas précipité par faute de liaison de la PLC gamma et on ne voit pas de marquage en WB de phospho-tyrosine puisque la PLC gamma n'est pas activée. - Figure 3B : Malgré tout, l'EGFR peut quand même se dimériser car la transduction du signal sera bloquée à l'étape de la PLC gamma mais toutes les étapes précédentes peuvent se faire. Voilà, j'espère que j'ai été assez clair sinon n'hésite pas à me demander de réexpliquer certains points !
  13. SimonR

    ANSWERED QCM poly d'entrainement

    Salut ! Le bêta-mercaptoéthanol coupe les ponts disulfures. De ce fait, en soit, il ne modifie pas la structure des résidus cystéines, il coupe seulement le pont disulfure qu'il se fait entre le sulfure de la cystéine et une autre molécule sulfure. Je dois avouer que la D me laisse perplexe... En soit, comme je l'ai dit, le bêta-mercaptoéthanol coupe seulement les ponts disulfures donc les liaisons hydrophobes ne seront pas attaquées MAIS on a une électrophorèse en présence de SDS qui dénature les protéines (donc leur liaisons hydrophobes à priori). Et 2x34 + 9x2 = 86 (très proche de 85). Du coup j'aurai mis vrai donc soit c'est une erratat soit un détail m'échappe... J'espère que j'ai pu t'aider malgré la question D à laquelle j'ai pas pu répondre correctement ^^'.
  14. SimonR

    ANSWERED Nombre de récepteurs par cellule

    Salut ! D'abord tu as besoin de savoir le nombre de récepteurs qu'il y a dans la solution. Pour cela, il faut que tu détermines LRmax (intersection entre la droite et l'axe des abscisses). Ici, LRmax = 0,14 pmol/mL soit 0,14.10^-12 mol/mL et comme il n'y a qu'un 1mL de solution, on a 0,14.10^-12 mol de récepteurs dans la solution. En multipliant par le nombre d'Avogadro, on obtient 0,14.10^-12 x 6.10^23 = 84.10^9 récepteurs. Pour savoir combien il y en a par cellules, tu divises le nombre de récepteurs par le nombre de cellules : 84.10^9/5.10^5 = 168 000 récepteurs/cellules ce qui est assez voisin de 170 000 ^^.
  15. SimonR

    ANSWERED CCB UE8 2013

    Salut ! Le fait que ces molécules agissent au niveau du cerveau suppose qu'elles ont traversé la barrière hémato-céphalique. Le franchissement de cette barrière dépend de la taille et de la lipophilie de la molécule. De ce fait, cela suggère que ces molécules présentent un caractère hydrophobe. D'un autre côté, je suis d'accord avec toi, en général, la liaison d'un ligand hydrophile se fait en extracellulaire alors que la liaison d'un ligand hydrophobe se fait en intracellulaire du coup je t'accorde que la question est ambiguë. Au final, on a un argument pour le caractère hydrophobe et un argument pour le caractère hydrophile... Je pense que le franchissement de la BHE constitue un argument décisif pour le caractère hydrophobe des molécules. Néanmoins, je doute qu'on te pose une pareille question le jour du concours : les professeurs font en sorte qu'il n'y ait pas d'ambiguïté avec les réponses. Voilà ! J'espère que j'ai pu t'aider
×