Jump to content

TheTruePhospholipase

Membres
  • Content count

    525
  • Joined

  • Last visited

6 Followers

About TheTruePhospholipase

  • Rank
    Utilisateur Omniscient

Informations de Profil

  • Sexe
    Homme

Cursus Universitaire

  • Faculté
    Rangueil
  • Année
    PACES
  • Tentative
    Doublant

Recent Profile Visitors

299 profile views
  1. Effet pharma proportionnel % d'occupation

    Salut murdoc, Alors ici, il n'y a pas de contradiction à mon sens. L'effet pharmacodynamique est bien proportionnel au % de cible occupé, mais la deuxième diapo est là pour nous faire comprendre qu'il existe un plateau à partir duquel le Emax est atteint et qu'il serait inutile de stimuler plus de récepteur. Donc en fait si on item dit: "l'effet pharmacodynamique est proportionnel au % d'occupation de la cible" -> Vrai Mais si l'on te dit que tout les récepteurs doivent être occupés pour obtenir l'effet max -> Faux Je sais pas si ça t'as avancé à grand chose mais pour moi c'est comme ça qu'il faut raisonner et les QCM ne piègeront pas sur ça à mon sens, ils seront clairs vis à vis de la notion attendue TTPL
  2. articulation colonne vertébrale

    L'articulation atlanto-axoïdienne fait correspondre deux surfaces convexes. Quand tu regardes droit devant toi ce sont en quelque sorte les "sommets" de ces surfaces convexes qui sont en regard. Si tu effectue un mouvement de rotation vers la droite, au niveau de l'articulation atlanto-axoïdienne, la fovéa articulaire caudale gauche de l'atlas va "glisser" sur le processus articulaire cranial gauche de l'axis pour au final arriver en avant. De même à droite la fovéa articulaire caudale droite de l'atlas va aller en arrière du processus articulaire cranial droit de l'axis. Tout ça pour dire que comme au départ, les deux surfaces convexes se "touchaient" par leur point le plus haut, leur sommet, l'atlas glisse en rotation sur la surface convexe de l'Axis et de ce fait il va se retrouver en fin de mouvement, plus bas qu'il ne l'était en position de repos. Et c'est essentiel car si ce n'était pas le cas, la moelle épinière aurait subit un étirement du fait de la torsion ! C'est difficile de décrire le mouvement par écrit mais j'espère avoir été un peu clair
  3. Maraîchers 2013 QCM14

    Bonjour, Alors je veux bien croire cette explication mais depuis quand on n'utilise pas la position anatomique de référence que l'on a vue en généralité ? Il a évoque cette position coudée en cours ?
  4. ligament jaune

    Alors n'ayant pas écouté l'enregistrement je te fais confiance pour la citation. Personnellement à propos de la membrane atlanto-occipitale dorsale et la membane atlanto-axoïdienne dorsale , j'ai dans mon cours que c'est l'équivalent du ligament jaune (donc ici rien de nouveau) mais en plus souple ce qui permet la rotation du la tête. Donc si le prof a bien dit ce que tu reportes (ce dont je ne doute pas si tu nous en fait part), de la même manière que le ligament jaune est moins épais en cervical qu'en lombaire, peut-être que la MAO dorsale et la MAA dorsale sont une variété de ligament jaune plus souple qui permettrait des libertés de mouvement comme la rotation ? A voir avec RM/tuteur ou autre !
  5. PA2

    Salut Alors pour ce qui est de la définition tu l'as dans les autres sujets. PA2: concentration d'antagoniste pour laquelle il faut doubler la concentration de l'agoniste pour obtenir le même effet qu'en absence d'antagoniste. En fait, de ce que j'ai compris, la pA2 est une caractéristique de l'antagoniste indépendante de l'agoniste utilisé. Alors que la pD2 dépend de l'agoniste utilisé. En fait c'est un peu comme l'IC50. L'IC50 (<=> pD2 dans la comparaison) dépend du ligand chaud, de la molécule testée, etc.. alors que le Ki (<=> pA2 dans la comparaison) est une caractéristique d'une molécule en fonction d'un récepteur. En espérant t'avoir aidé TTPL
  6. Bords festonnés

    Salut Ali Alors l'item dit bien vrai ! En fait j'avais remarqué ce détail de cours en le bossant et c'est une erreur du prof ! En fait sur le schéma ce n'est pas le ligament longitudinal ventral, c'est bien le dorsal ! Ce qui le prouve c'est que, d'une part, le paragraphe qui accompagne ce schéma qui dit explicitement que l'on est "sur une vue dorsale avec section des pédicules des différentes vertèbres", et que l'on peut voir les empreintes de ces pédicules: ce sont les ovales grisés. Donc en résumé, cette vue est une vue dorsale où l'on peut voir l'empreinte des différents pédicules que l'on a sectionné ce qui révèle le ligament longitudinal dorsal aux bords festonnés ! C'est d'ailleurs la présence des pédicules qui est à l'origine de ces bords festonné ! De ce fait, oui ! seul le LLD est festonné. Le LLV ne l'est pas. Pourquoi le serait-il ? Il est plaqué contra la face ventrale du spondyle qui ne présente pas de relief qui irait à l'encontre de sa forme Bonne journée à tous ^^ TTPL
  7. Raccourcissement moelle épinière

    C'est un plaisir comme d'habitude
  8. articulation trochoïde

    En fait la trochlée c'est le nom de la surface qui va recevoir l'autre os dans le cadre de l'articulation "Gynglyme". Si tu préfères la trochlée c'est le diabolo qui accueille la ficelle, et diabolo + ficelle = gynglyme Par exemple au niveau de la main: La base de la phalanges intermédiaires correspond avec la trochlée de la phalanges proximale. La base de la phalange intermédiaire n'est donc pas une trochlée ! Elle s'encastre dans la trochlée (surface) qui correspond à la tête de la phalange proximale, pour former une gynglyme (l'articulation)
  9. Raccourcissement moelle épinière

    Salut, En fait dans le 2 ème schéma, je pense que tu fais référence à celui là, tu es dans un plan frontal. De ce fait tu vois des surfaces planes. Alors qu'au niveau de la coupe sagittale paramédiane indiquée sur l'image précedente, tu vois des surfaces convexes en regard. Donc en ce qui concerne les fovéas articulaires caudales de l'atlas et les processus articulaires craniaux de l'axis: Ils sont plans dans un plan frontal et ils sont convexes dans un plan sagittal
  10. QCM test d'Ames

    Ce JmS ...
  11. JmS BZD et flumazénil

    Disons que cela paraît logique, et vu qu'il a dit "Dans un QCM vous auriez clairement les informations pour répondre correctement" ça va l'irriter un peu je pense haha Après tu peux toujours lui demander, c'est pertinent
  12. QCM test d'Ames

    Yep Si tu veux pourquoi pas ! Mais fais passer les BZE/Flumazenil en premier
  13. QCM test d'Ames

    Ah okok je ne savais pas qu'il avait dit ça Mea Culpa C'est assez bizarre qu'ils procèdent comme cela sachant que l'aspirine est la preuve de la limite de ce test
  14. Liaison non spécifique

    Salut @Mymy82 ! Alors sisi mais la diapo porte à confusion je te le concède ! En fait les ligands représentés en vert sur la droite (de la diapo, pas la droite mathématique) ne correspondent pas à ce que tu vois sur la courbe en vert. Les L sont des ligands froids donc on ne les voit de toute façon pas sur les courbes. En fait au départ on met que les ligands marquées => Ce qui nous donne la liaison totale. Néanmoins ! cette liaison totale comprend deux types de liaisons: - Les liaisons non spécifiques (LNS), qui concerne la membrane -Les liaisons spécifiqued (LS), qui concerne les récepteurs au ligand Donc ce que l'on cherche c'est la liaison spécifique. Comment fait on pour la trouver sachant que l'on ne peut pas la mesurer directement ? => En soustrayant la liaison totale (LT) par la LNS Comment calculer la LT ? Comme dit précédemment on ne fait que rajouter de manière croissante les ligands radiomarqués jusqu'à atteindre un plateau. C'est la courbe rouge ! Le schéma de liaison dans ce cas est représenté par la première image en haut à droite: Le L* sur les récepteurs et les L* sur la membrane Comment calculer la LNS ? On prend une préparation avec une quantité fixe de ligand froid non marqués qui ne peut se lier qu'au récepteur -> Donc tout les récepteurs sont occupés par ces ligands froids (et je te rappelle que l'on ne les voit pas sur les courbes comme ils sont non marqués ("froid")). Ainsi les ligand marqués n'auront plus d'autre choix que de se lier de manière non spécifique ==> La courbe que l'ont voit grâce au ligand marqué représente la LNS = C'est la courbe verte ! Le schéma de liaison est représenté par l'image en bas à droite: Les L sur les récepteurs et les L* sur la membrane Comment calculer la LS ? Ce que l'on cherche c'est les L sur les récepteurs. Comment le trouver ? En soustrayant les L* de l'image en haut à droite (schéma de liaison de la LT) par les L* de l'image en bas à droite (schéma de liaison de la LNS). Tu vois bien que le résultat est: les L sur les récepteurs seulement => C'est la liaison spécifique Cette opération revient à faire LT-LNS= LS ! J'espère avoir été clair. Dis moi si ce n'est pas le cas Bonne fin de soirée TTPL
  15. Mouvement thoracique VS lombaire

    Le plaisir est pour moi !
×